Un an après, une nouvelle phase du Brexit commence

0

Les négociations autour du Brexit ont (enfin) commencé. Et les deux parties, l’Union Européenne et le Royaume Uni, ont bien pris le soin de préciser qu’elles abordaient ces négociations dans un esprit ‘constructif et positif’. Mais on sait comme la tâche sera rude. Le temps court pour mener à bien ce qui n’a jamais été fait par le passé. Les équipes de Michel Barnier pour l’UE et de David Davies pour le RU seront à la manœuvre pour les 15 mois à venir, et peut-être plus…

Si l’on regarde en arrière, que s’est-il passé depuis un an, jour du vote du Brexit ?

Finalement pas grand-chose, et c’est sans doute normal puisque le Brexit n’a pas encore pris place. Seule la livre (£) a enregistré une baisse significative de près de 15%, entrainant d’abord une meilleure compétitivité du Royaume Uni et de ses produits manufacturés puis, plus récemment une augmentation de son inflation avec le risque de stagnation sous-jacent.

Alors regardons devant nous :

L’image reste très floue. Et c’est sans doute pourquoi beaucoup d’entreprises et même d’institutions comme la banque centrale d’Angleterre ont choisi une attitude de ‘wait and see’. Difficile d’agir lorsque vous ne connaissez pas les règles du jeu.

Ces premières semaines donneront le ton des discussions et pourraient générer de premières réactions mais il faudra attendre longtemps avant de vraiment connaître l’issue de ce Brexit.

D’ici là, le business continue et les relations Franco-Britanniques restent fortes compte tenu de leur importance avant, pendant et après Brexit.

Olivier Campenon, Président de la chambre de commerce franco-britannique

Share.

About Author

Comments are closed.