13 décembre 2019

Les élections générales du 12 décembre ont vu une victoire écrasante du Parti conservateur et unioniste (Tories), qui a remporté 365 sièges et une majorité de 80, laissant le Parti travailliste (Labour) avec seulement 203. Boris Johnson s’est juré de gouverner en tant que « Parti conservateur d’une seule nation  » et de donner suite à son slogan électoral « Get Brexit done« . Ce résultat signifie que le Royaume-Uni quittera presque certainement l’Union européenne au plus tard le 31 janvier 2020, marquant ainsi le début de la période de transition.

Le président du Conseil Européen, Charles Michel, a twitté : « L’UE est prête pour la prochaine phase. Nous négocierons un futur accord commercial qui garantira des conditions de concurrence réellement équitables« .

La directrice générale du CBI (équivalent britannique du MEDEF), Carolyn Fairbairn, a immédiatement réagi au résultat des élections générales de 2019 : « Félicitations à Boris Johnson et au Parti conservateur. Le monde des affaires exhorte le Premier ministre à utiliser ce mandat solide pour rétablir la confiance et briser le cycle de l’incertitude, soit en commençant par assurer la réalisation du Brexit ».

Félicitant le Premier ministre pour sa victoire électorale, le Directeur général de la BCC Global Network (Réseau global des Chambres de commerce britanniques), Dr Adam Marshall, a déclaré : « Rétablir la confiance des entreprises, des investisseurs et des consommateurs – et relancer l’économie – doit maintenant être la priorité absolue du Premier ministre ».

Jeudi soir, dès que la tendance indiquant une large victoire des Conservateurs s’est confirmée, Amélie de Montchalin, secrétaire d’État française aux affaires européennes, a résumé un sentiment général : « Ce que nous attendions, c’est une clarification et elle semble être là. Le plus important, avec le Brexit, ce n’est pas la façon dont nous divorçons, mais ce que nous construirons ensuite ». « Ce qu’il faut désormais, c’est établir la relation la plus forte possible », enchaînait une source diplomatique.

Sur France Info, Thierry Drilhon, Président de la Franco-British Chamber a déclaré : « Cette victoire significative des Conservateurs apporte la clarté dont les entreprises ont besoin pour sortir des incertitudes et du feuilleton sans fin du Brexit. Ce qui compte maintenant c’est qu’après le vote définitif du Parlement britannique la période de transition commence et que les négociations des 622 traites bilatéraux et multilatéraux commencent dans un esprit d’intelligence collective ».

 

Crédit photo: BBC News