PETER ALLAN DIED | Franco-British Chamber of Commerce & Industry

PETER ALLAN DIED

0

Né en Nouvelle-Zélande en 1926 d’un père écossais et d’une mère russe, élevé en Égypte où son père travaillait, il avait fait ses études en Angleterre et avait étudié à l’Université de Cambridge. Pointure incontestée de la chasse de têtes, son cœur de métier était de faire du conseil auprès des grandes entreprises. Il évaluait leurs besoins et avait également une vision prospective. Son expertise lui permettait d’offrir une vision transversale et de prendre du recul afin de penser « out of the box ».

Il était porteur d’une vision et même anticipait les besoins.La qualité et l’adaptation des candidats, qu’il proposait, ne se mesuraient pas autrefois par les profils LinkedIn – Facebook, Insta ou Snap : son rôle était d’offrir une évaluation qualitative concernant l’expérience, les motivations, les aspirations. L’adéquation culturelle entre les valeurs de ses clients et celles des candidats approchés était pour lui une donnée cruciale, le contact humain restait assurément la clé de ses recrutements réussis, comme il l’a fait pour certains patrons comme Axa, Commercial Union… à l’époque.

Nous perdons l’un des hommes les plus pertinents de la Chambre qui a cru en la directrice générale d’aujourd’hui, et qui prouve bien que, depuis 25 ans, il marque toujours la chambre de son empreinte par le choix pour le renouveau de la Franco-British Chamber, nous présentons à ses cinq enfants et ses douze petits enfants toutes nos condoléances. Il fut honoré de l’OBE par la Reine et de Chevalier de la Légion d’Honneur pour sa contribution au développement des échanges commerciaux entre la France et la Grande-Bretagne.Peter, reposez en Paix

Share.

About Author

Comments are closed.